Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 10:59

 

Nous ne nous rendons pas toujours compte nous autres habitants des pays du nord à quel point l’eau peut être précieuse et rare. Il faut quelques jours de canicule et le désarroi des agriculteurs pour nous alerter mais notre énervement est en général de courte durée…

L’accès à l’eau potable reste un problème crucial en Afrique essentiellement dans les grandes métropoles avec les conséquences que l’on imagine sur la santé et la salubrité publique.

Voici un article sur le sujet, lu dans :

header-newsletter

http://www.afriqueavenir.org/

 

 


Publié le 1 juillet 2011

L'accès à l'eau potable, un défi majeur pour

les mégapoles africaines.

Les problèmes liés à l'approvisionnement en eau connaissent une aggravation proportionnelle au rythme où croissent les villes africaines. Selon une enquête effectuée en 1990, dans 29 pays d’Afrique subsaharienne, huit d’entre eux souffraient d’une insuffisance ou d’un manque d’eau. En 2025, ce nombre pourrait passer à 20 sur 29 si rien n’est entrepris.

Alors que le taux de la population sans accès à l'eau potable en Afrique atteint 42%, une meilleure gestion de cette précieuse ressource pourrait aider à améliorer la situation sur le continent. Et les solutions existent.

 L’Afrique veut mieux gérer ses ressources en eau

Ainsi une ville comme Kinshasa, souffre d'un déficit généralisé d'eau potable. Pour les 8 millions d'habitants  de la mégalopole, l'accessibilité à l'eau potable est l'une des préoccupations majeures face au flux continu de nouveaux habitants.

L'usine de N'Djili, plus grande pourvoyeuse d'eau de la ville de Kinshasa, fournit près de 65% de l'eau potable consommée dans la capitale de la République démocratique du Congo, ce qui est loin d'être suffisant.

Le gouvernement congolais a donc fait de la gestion de l’eau une de ses priorités, comptant parmi les cinq grands chantiers de la République. Ainsi, le Programme Multisectoriel d'Urgence de Réhabilitation et de Reconstruction a permis de réhabiliter les infrastructures de la Regideso, la compagnie qui dessert la ville en eau. La Regideso a ainsi pu doubler sa capacité de distribution de l'eau potable. Un résultat encourageant qui pourrait conduire à une extension du projet.

Une volontée politique affirmée est primordiale

Ici comme dans le reste de l’Afrique, une politique concertée peut changer la donne. L’élément moteur qui peut mener vers une mise en oeuvre effective, passe par une forte volonté politique au niveau des institutions nationales et locales.

Il est en outre essentiel de proposer une politique d'éducation des différents types de public de la population pour responsabiliser les individus et favoriser les modifications des modes de vie. Les pouvoirs publics doivent donc parvenir à définir une politique nationale assortie des outils nécessaires en s'appuyant sur une concertation sociale.

Ainsi la réforme institutionnelle du secteur de l’eau au Sénégal s’est accompagnée d’une politique visant d’une part, à accroître la capacité de production d’eau potable de la ville de Dakar et d’autre part, à mettre en place des outils tarifaires pour améliorer la gestion de la demande.

Vers une gestion concertée

Enfin les ressources ne manquent pas. L'Afrique possède plusieurs fleuves internationaux. Le continent connaît certes une variation extrême en matière de pluviométrie, ce qui présente de réels défis pour la gestion des ressources en eau. Mais les occasions de gains mutuels à travers la gestion concertée des ressources en eau sont bien réelles.

La gestion concertée et la mise en valeur des fleuves internationaux d'Afrique offrent des perspectives très encourageantes pour une durabilité et une productivité plus accrues des ressources en eau du continent, qui deviennent de plus en plus rares, ainsi que pour son environnement précaire.

En outre, les bénéfices potentiels de la gestion concertée des ressources en eau peuvent servir de catalyseur pour l’élargissement de la coopération régionale, l'intégration et le développement économiques, voire pour la prévention des conflits.

s-pia.jpgdistribution d'eau au bord du lac Kivu - Goma - République Démocratique du Congo.

 1er trimestre 2008

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 08:59

   

 musiciens pygmées à Manasao - Centrafrique

Arc en ciel
(Prière pygmée)

Arc-en-ciel, oh! Arc-en-ciel,
Toi qui brilles là-haut, si haut,
Par-dessus la forêt si grande,
Au milieu des nuages noirs,
Partageant le ciel sombre.

Tu as renversé sous toi,musiciens-Manasao
Vainqueur dans la lutte,
Le tonnerre qui grondait,
Qui grondait si fort, l'irrité!
Etait-il fâché contre nous?

Au milieu des nuages noirs,
Partageant le ciel sombre
Comme le couteau qui tranche le fruit trop mûr,
Arc-en-ciel, Arc-en-ciel!

Et il a pris la fuite,
Le tonnerre tueur des hommes,
Comme l'antilope devant la panthère,
Et il a pris la fuite,
Arc-en-ciel, Arc-en-ciel!

Arc puissant du Chasseur de là-haut,musiciens----Manasao
Du chasseur qui poursuit le troupeau des nuages
Comme un troupeau d'éléphants effrayés,
Arc-en-ciel, dis-lui notre merci!

Dis-lui: Ne sois pas fâché!
Dis-lui: Ne sois pas irrité!
Dis-lui: Ne nous tue pas!
Car nous avons très peur,
Arc-en-ciel, Arc-en-ciel !

 

 

 

 


arc en ciel au Sénégal

arc en ciel au Sénégal

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 07:46

 

 

 photos internetla belle et le joufflu

photo internet

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 09:23

 

Alors qu’à Dakar de légitimes émeutes ont lieu pour protester – entre autre - contre les incessantes coupures d’électricité, on se demande ce que font les dirigeants des pays d’Afrique quand on sait que celle-ci détient un gigantesque potentiel hydroélectrique.

Lu pour vous dans : http://www.afriqueavenir.org/

header-newsletter

 


L’Afrique, un potentiel hydroélectrique exceptionnel à exploiter

29 juin 2011 dans Economie, Energie

Parmi toutes les régions en développement, l’Afrique est sans aucun doute le continent où les besoins en électricité sont les plus urgents: 65% de la population n’a pas accès à cette énergie qui est pourtant un outil essentiel pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement.

Aujourd’hui, moins de 7 % du potentiel hydroélectrique du continent africain est actuellement exploité. D’où l’importance accordée par la plupart des grandes instances internationales et par les Etats africains à la construction de barrages hydroélectriques sur le continent.
L’eau: une source d’énergie non polluante

Le fait que de nombreux pays africains aient opté pour le développement de l’énergie hydro électrique n’est pas fortuit. L’hydroélectricité possède deux avantages écologiques majeurs : d’abord, c’est une source d’énergie renouvelable et de loin la plus importante: 90% de l’électricité renouvelable mondiale en provient. Ensuite, c’est une énergie propre étant donné que les émissions de gaz à effet de serre qui lui sont associées sont très faibles, au regard de celles qui sont entraînées par les autres grandes sources (charbon, gaz, fioul).

De plus, cette source d’énergie est moins chère que les autres. Un kWh produit à partir de l’eau revient à environ 0,01 dollars alors que le coût moyen pour le charbon est de 0,04 et que la plupart des autres énergies (gaz, nucléaire, éolien, solaire) sont encore plus chères. Le kWh issu des générateurs au diesel, fréquemment utilisés en Afrique, coûte quant à eux, de 0,15 à 0,30  dollars. Dès lors, le développement de l’hydroélectricité apparaît incontournable pour le développement durable de l’Afrique.

Un potentiel énorme à exploiter

le SénégalAvec sept grands fleuves: le Nil, le Niger, le Congo, le Sénégal, l’Orange, le Limpopo et le Zambèze, l’Afrique recèle de 10 % du potentiel hydro-électrique mondial.

Le seul site d’Inga, sur le fleuve Congo, entre Kinshasa et l’Atlantique, possède un potentiel estimé entre 39.000 et 44.000 Mégawatts : plus de deux fois l’équivalent de la puissance du plus grand barrage du monde, celui des Trois-Gorges, en Chine. Mais une petite portion seulement de ce potentiel est utilisée (1 774MW). Et moins de la moitié est opérationnelle. La réhabilitation du site est en cours sur financement de la Banque mondiale et du NEPAD et un troisième barrage devrait être construit en amont d'Inga I et d'Inga II.

Le fleuve Zambèze est un autre axe stratégique, avec un potentiel de 12.000 MW sur la seule portion mozambicaine de son cours. Dans ce pays, à qui le Portugal vient de rétrocéder la propriété du barrage de Cahora Bassa (2.075 MW), le ministre de l’Energie, Salvador Namburete attend pour 2015 la construction, en aval, d’un second ouvrage majeur, le barrage de Mepanda Uncua (1.300 MW ) dont le coût est estimé à 1,3 milliard de dollars, ainsi que d’une seconde centrale de 850 MW, au nord de Cahora Bassa. Les montages financiers de ces projets ne sont pas encore terminés mais, compte tenu des besoins de l’Afrique du Sud et du marché intérieur en pleine expansion, la compagnie Electridade de Moçambique ne se fait pas trop de soucis à cet égard.

D’autres projets importants sont amenés à voir le jour prochainement. Après la Banque mondiale qui a donné son feu vert en avril à un financement de 360 millions de dollars pour le barrage de Bujagali sur le Nil Blanc, la Banque africaine de développement vient d’allouer 110 millions de dollars au projet. L’Angola constitue également un autre gisement inexploité, avec les bassins des fleuves Kwanza (6.000 MW) et Queve (3.000 MW).

Copie de les chutes de Boali 3

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 09:22

 

Inattendue dans ce sens où elle ne s’adresse pas à Dieu, aux Dieux, aux éléments naturels, aux événements où aux choses, mais à un homme, et qui plus est à un homme blanc.

Bel exemple de respect mutuel à suivre.


Prière africaine en faveur d’un ethnologue

 

Ô Dieu, accepte ce sacrifice, car l’homme blanc est venu à mon foyer. Quand l’homme blanc tombe malade, fait que ni lui ni sa femme ne deviennent très malades. L’homme blanc est venu chez nous de sa patrie, de l’autre côté de l’eau; c’est un homme bon, et il traite bien les gens qui travaillent pour lui.

Si l’homme blanc et sa femme tombent malades, fait qu’ils ne deviennent pas très malades, car moi et l’homme blanc nous nous sommes unis pour te faire un sacrifice. Ne les laisse pas mourir, car nous te sacrifions un bélier très gras. L’homme blanc est venu de très loin chez nous, et maintenant nous nous sommes entendus pour te faire un sacrifice.

Où qu’il aille, ne le laisse pas tomber malade, car il est bon et il est aussi extraordinairement riche, et je suis aussi bon et riche; et moi et l’homme blanc nous vivons dans d’aussi bons rapports qui si nous étions fils d’une même mère.

Dieu, nous te destinons un grand mouton; l’homme blanc et sa femme et moi et mon peuple, nous allons sacrifier pour toi sur le tronc d’un arbre un mouton, un mouton très précieux.

Fais que je ne tombe pas très malade, car je lui ai appris à te prier comme s’il était un vrai Mkiduyu .


 

Cette prière fut enregistrée par l’ethnologue Routlege; c’est une prière faite par un chef hottentot, en Afrique du Sud-0uest, à son intention

--l-aube-du-monde-jpg

  lever de soleil en Centrafrique

 

 

 

  

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 09:13

 

 

 

 

 

l-Oubangui-de-l-archeveche.jpg

lever de soleil sur l'Oubangui pris de la terrasse de L'Archevêché à Saint-Paul

Bangui - Centrafrique

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 07:47

 

 

Blog en pause pour quelques jours en raison d'un week-end prolongé dans la France profonde. Pendant ce temps là, je vous laisse méditer un proverbe malgache, mais en bonne compagnie...


 

Dans ce monde, si tu restes à dormir, tu mourras de faim.

Si tu implores Dieu, tu mourras de faim.

Débrouille-toi.

  singe

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 16:47

 

 

 

 

 

 

 

 

sans titre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 08:28

 

Lu pour vous dans l'édition en ligne de courrier interna

du 21 juin 2011.

 

 

 

 

Des puces à l'aide des rhinocéros.

ÉCOLOGIE

 

Bien des Asiatiques croient dur comme fer aux vertus anti-cancéreuses de la corne de rhinocéros, ce qui a entre autres pour conséquence malheureuse de favoriser le braconnage, en Asie comme en Afrique, relate Die Zeit.

Pour lutter contre la recrudescence de cette chasse illégale – 333 cas de braconnage avérés en 2010 rien qu'en Afrique du Sud –, les rhinocéros seront dorénavant équipés d'une puce RFID et surveillés par satellite. La puce est installée dans un petit trou creusé à même la corne de l'animal. Elle envoie par l'intermédiaire d'un satellite, à la manière d'un GPS, la position géographique exacte de chaque bête sur le téléphone portable des rangers, aussitôt alertés si l'un des rhinos se met à courir de façon soudaine ou reste immobile plus de six heures d'affilée. Ce dispositif ne suffira peut-être pas à sauver les rhinocéros de la mort clandestine, mais il permettra au moins de suivre les braconniers et la corne à la trace.

black rhinoceros 03photo internet 

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 08:32

 

Au cours de ma visite de l’ïle de Gorée j’ai ressenti tout au long ce week-end là un poignant sentiment de malaise. L’incontestable charme de l’île aux couleurs de renaissance italienne ne peut faire oublier les monstrueuses excations commises par les blancs et l’indicible souffrance des noirs.

J’ai découvert sur internet un beau poème d’un auteur qui m’est inconnu – Max – que je partage aujourd’hui.

 

Gorée 1

Blanc, souviens-toi

 Nuit d'Afrique
Soleil rouge
Nuit tragique.

Harmatthan au pollen meurtrier
Voyageur négrier
Lampyre de ponant
aux lumières de satan.

Nuit d'Afrique
Sur les seins desséchés de tes madones
Pardonne!

Moi le toubabou
Je pleure sur les chaînes rouillées
Et traine ma honte sur le rocher de Gorée

Gorée 3

la maison des esclaves

 

Gorée 2

les cellules

 

 

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article