Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 17:51

 

En Afrique je me fais un devoir de goûter à tous les plats qui sont proposés. Je goûte et j’aime pratiquement tout, avec une petite réticence pour le boa dont la chair blanche et filandreuse ne flatte guère mes papilles. J’ai mangé et aimé des mets qui étonneraient voire rebuteraient quelques palais européens : des doigts de gorille par exemple, du caïman, de la trompe d’éléphant, des chenilles boucanées présentées dans du coco (une herbe verte au goût puissant), du cibissi (gros rat de brousse) en passant par force singes, serpents, et autres gibiers de brousse, termites grillées…

Mais en ce qui concerne le petit-déjeuner quand cela est possible, je reste très franco-français : café, beurre, confitures (en général de plusieurs fruits, ananas, mangue, papaye…) et surtout ce somptueux miel d’Afrique qui est en soi un résumé éblouissant des saveurs du continent.

la vache qui ritEt enfin, de « La vache qui rit », l’objet de cette forte étude. Arrêtons-nous un peu sur la modeste pâte constituante de ce fromage si on peut appeler cela un fromage.

Où que je sois allé, dans une capitale africaine, dans une ville de province ou dans un village perdu de la savane il y avait pratiquement toujours au petit-déjeuner ces triangles fascinants attendant tranquillement d’être dépiautés de leur éternel emballage d’aluminium pour finir dans un gosier africain ou dans celui d’un blanc de passage. C’est encore le cas ici à Kisantu, je ne peux donc faire l’impasse sur un tel phénomène. Car devant une présence aussi envahissante, on ne peut que légitimement s’interroger : quel est le génial et perspicace inventeur de ce navrant fromage né il y a quatre vingt dix ans ? Pourquoi un tel engouement ? Pourquoi un tel attachement pour un produit qui n’en vaut tout de même pas la peine ? Quel peut être le secret de fabrication de ce machin là pour qu’il enchante à ce point les palais du monde ?

Après avoir mobilisé mes neurones pendant de longues années, face à l’extrême complexité de ce problème fondamental j’ai du abandonner mes recherches, épuisé, penaud, me contentant du constat. J’ai piteusement abdiqué.

Vous, vous pensiez que c’était l’Eglise qui était Universelle ? Et bien pas du tout, c’est « La vache qui rit » figurez vous !

Oui je sais, c’est déstabilisant.

Qui plus est, l’inimitable dessin de l’aimable bovin sur le couvercle - dont j’ai toujours pensé qu’il avait servit de modèle à Léonard de Vinci pour peindre sa toute aussi inimitable Joconde (à moins que ce ne soit l’inverse) - est une œuvre au graphisme manifestement transculturel, admirée et reconnue sous toutes les latitudes. Là encore, pourquoi ? Le mystère reste entier, lourdement opaque. J’abdique une seconde fois. Ma vie serait-elle un échec ?

Cependant je reconnais que prendre son petit-déjeuner au fin fond de la brousse dans le plus reculé desla vache qui rit 1 villages d’Afrique et retrouver la plupart du temps cette « Vache qui rit » est un plaisir rare de voyageur, un plaisir de quasi esthète. Il faut aller à plusieurs milliers de kms de son pays d’origine (je parle de celui de la vache) pour en apprécier la délicate, pâle et terne saveur.

Mais jusqu’où donc va se nicher la mondialisation !

 la vache qui rit 1

 

 

 

 

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires

Dominique BAUMONT 24/11/2012 09:08


Non je n'ai pas de recettes particulières Marie Claire ! Merci e ton passage. Amitiés et bon WE. Dominique

marie claire saint maux 22/11/2012 22:41


si tu as des recettes, elles sont bienvenues.


Que ne ferait-on sans la vache qui rit qui remplace le beurre sur le pain le matin


 

Dominique BAUMONT 07/05/2012 18:49


Bonsoir Léon. A priori je ne suis pas contre vous publiez certains articles de mon blog (sous les réserves d'usage bien sûr: pas de modification ni de texte ni de photos ou d'images et de mise en
scène et citer la source) mais j'aimerais bien auparavant visiter votre site, pouvez vous me donnez l'adresse ? Je ne peux être souvent sur ces pages: je suis en RDC, au bas Congo et je n'ai pas
accès facilement à internet et je n'ai pas l'ADSL. Donc patienter un peu si je ne réponds pas immédiatement à vos courriers. Amitiés. Dominique

Léon 07/05/2012 17:20


Bonjour,


Je suis l'un des administrateurs du Blog collectif Disons;fr. Verriez-vous un inconvénient à ce que nous reprenions certains de vos articles (aux conditions habituelles : pas de modification et
indication de la source) .


Dans l'immédiat je serais intéressé par l'article sur la Vache qui rit. 


Cordialement


 


Léon 

danae 01/03/2012 18:05


C'est un plaisir rare que j'ai goûté bien des fois dans beaucoup de pays reculés, dans le désert de Libye, ou en guinée par exemple ! amitiés Dominique, régalez vous bien