Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:00

 

Lu pour vous dans l' Express.

logo lexpress


Tant que nous lirons mal Frantz Fanon...

Par Philippe Chevallier (L'Express), publié le 20/10/2011

(Frantz Fanon est à l'honneur avec une réédition de son oeuvre et la parution d'une biographie signée David Macey.)

 

L'auteur des Damnés de la terre est un penseur majeur des luttes anticoloniales. Mais la France méconnaît son oeuvre dérangeante. La voici rééditée et éclairée par une biographie qui fera date. 

Quelques jours après la mort de Frantz Fanon (1925-1961) à Washington, la police saisit à Paris les exemplaires de son livre qui venait alors de paraître : Les Damnés de la terre, analyse impitoyable de la condition coloniale. La guerre d'Algérie n'est pas finie et Fanon, engagé aux côtés du FLN, est un homme dangereux. S'il tend la mèche, c'est Jean-Paul Sartre qui craque l'allumette, signant une préface fiévreuse, rédigée entre alcool et corydrane. Menacé de mort par l'OAS, Sartre tasse sa pensée dans le canon d'un fusil : "Abattre un Européen, c'est faire d'une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé." La gerbe sartrienne fit oublier que Les Damnés de la terre étaient d'abord une remarquable anthropologie de l'oppression. Son véritable sujet n'est pas un pays, encore moins une race, mais la condition humaine tour à tour libre, humiliée et révoltée. Sous la peau noire, il n'y a qu'un homme, c'est-à-dire une conscience exposée. La modernité de Fanon, c'est son refus de toute vérité de la négritude qu'il s'agirait de retrouver sous les sédiments de l'histoire coloniale - à distance des thèses deSenghor. Le combat politique n'engage que des libertés, pas des essences ou des histoires trop légendées. 

Une langue claire, un propos argumenté

Si les trois essais qu'il publia entre 1952 et 1961, réédités avec un recueil posthume d'articles, surprennent aujourd'hui, c'est par leur sobriété, leur langue claire, leur propos argumenté. Les seules armes de Fanon sont la psychiatrie, qu'il étudia à Lyon, et la phénoménologie, comme sciences du présent qui l'aident à élaborer le diagnostic d'une expérience. Malgré ses nombreux exils, l'activité que Fanon pratiqua avec le plus de constance et de passion est bien la psychiatrie, de Saint-Alban en Lozère à Tunis, en passant par l'hôpital de Blida au pied de l'Atlas, où il soignait sans hésitation les victimes de la torture comme leurs bourreaux. C'est l'un des nombreux apports de l'impressionnante et méticuleuse biographie que lui consacre l'Américain David Macey : honorer le travail clinique de Fanon et y voir l'émergence de sa conscience politique.  

La colonisation, blessure psychique

La colonisation n'est pas d'abord une idéologie, mais une altération de l'être qui modifie en profondeur la personnalité des colonisés, jusqu'à leur psychisme. La ville coloniale, Fanon en parle en termes de tension musculaire et de troubles mentaux.  

Nulle trace ici de l'éructation irresponsable dont Fanon est censé être le nom depuis que flambent nos banlieues. On a oublié que son seul engagement militaire fut dans les Forces françaises libres en 1943, où il fut blessé et décoré. "Reprenons la question de l'homme" est la proposition finale des Damnés, dépassant la rhétorique antieuropéenne et écartant le fiel de la vengeance. Symptôme d'un problème franco-français : il n'y a qu'en France que l'oeuvre du psychiatre martiniquais est si peu lue, si maltraitée. Ce n'est pas un hasard si la première biographie sérieuse qui lui est consacrée nous vient des Etats-Unis. Tant que nous lirons mal Fanon, nous aurons mal à notre histoire. 

Damnes Terre


Peau Noire


Pour Revolution

Frantz Omar Fanon, né le 20 juillet 1925 à Fort-de-France et mort le6 décembre 1961 à Bethesda, est un psychiatre et essayiste martiniquais et algérien.

frantz-fanon-3

Il est l'un des fondateurs du courant de pensée tiers-mondiste. Penseur très engagé, il a cherché à analyser les conséquences psychologiques de la colonisation à la fois sur le colon et sur le colonisé. Dans ses livres les plus connus, il analyse le processus dedécolonisation sous les angles sociologique, philosophique et psychiatrique mais il a également écrit des articles importants dans sa discipline : la psychiatrie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires

Dominique BAUMONT 07/11/2011 10:33



Lui non plus je ne le connaissais pas chère Caroline. Quand je vous disais que j'apprenais beaucouop de choses en allant sur votre continent. Bisous. Dominique



Caroline.K 07/11/2011 07:09



Je l'ai lu adolescente cher Dominique. J'ai regretté de ne pas avoir pu aller voir une pièce tiré de ses écrits au printemps dernier, j'espère que la réalisatrice la remettra en scène.


CaroLINE



Dominique BAUMONT 25/10/2011 18:01



Ce n'est pas d'un accès toujours facile Renée, je te l'accorde. Cependant, moins on lit moins on a envie de lire et plus on lit de choses faciles plus on en lit. Il faut donc progresser doucement
en lisant petit à petit des ouvrages de plus en plus difficiles. Merci de ta visite. Bisous et bonne soirée. Dominique



Renée 25/10/2011 17:54



Tu as, je vois aussi de bonne lecture sauf que, malgré moi je ne pourrais te suivre sur celles-ci qui, je pense sont dur à lire surtout avant de dormir mais aussi dur a comprendre enfin je me
trompe peut-être ton avis vu  nom ignorance m'aiderai probablement. Bisousssss



Dominique BAUMONT 25/10/2011 07:40



Et pourtant c'est un martiniquais Sonya... Bisous et bonne journée. Dominique