Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 10:46

 

Ils sont plusieurs dans l’air frais du matin à secouer leurs mains au balcon du lycée catholique de Kisantu quand ma voiture s’éloigne. On dirait des mains d’au revoir mais je sais que ce sont des mains d’adieu. Combien y en a-t-il ? Cinq, dix, quarante, mille, dix mille ? Je ne sais pas mais je n’en vois qu’une, la vôtre. La vôtre enfants d’Afrique au sourire lumineux, aux yeux de tendresse ? La vôtre mes frères de cœur, la main qui se tend ? La main de mes rencontres au fil des jours quand le temps parfois s’arrêtait grâce à vous ? Celle des soleils verticaux, des pluies brutales et tièdes, des lunes orange ?

Celle des violences et des guerres d’Afrique ? Je ne la prends pas.

Je ne veux retenir que les pistes rouges et les savanes et les rivières et les forêts. La main des débuts du monde, la main des justes.  Celle des territoires sans fin, des horizons qui n’en finissent plus, des crépuscules indolents, des nuits brûlantes. Des prières et des poèmes, des contes et des proverbes.

Ou est-ce la vôtre ma Sœur venue du firmament des anges, légère et gracieuse, douce comme les matins de juillet dans le Bandundu, comme une promesse de retour que je ne dois pas tenir ? Cachée à l’ombre du repli d’un pilier je vous devine là plus que je ne vous vois, mystérieuse Afrique.

Est-ce bien vos beaux yeux de nuit ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires

Aaisha Sylla 08/09/2013 21:24


Tu dois déjà leur manquer. Et pour toi aussi ça ne doit pas être simple le retour! C'est magnifique ce que tu as écrit; paroles damour pour tous les amis que tu as laissé. Bon
retour Dominique ! Porte toi bien et j'espère à bientôt! en lisant tes paroles, j'en
avais la larme à l'oeil!

Annie Elong 08/09/2013 15:38


Touchée par votre article car il parle de l'essentiel ! Je vis depuis 37 ans au Cameroun et comprends vos regrets de quitter cette Afrique que vous avez su découvrir. Merci pour ce témoignage.

eva 08/09/2013 14:37


beau texte Dominique... beau texte qui dit bien votre émotion d'un départ que vous supposez sans retour (mais qui sait ? Dieu seul...) Votre émotion sincère et votre regret d'un départ
impromptu... Vous êtes partie intégrante de cette Afrique à laquelle vous avez tant donné. Les mains qui s'agitent, et les mains qui se tendent ne vous oublieront jamais parce que vous avez donné
sans calcul, sans arrière-pensée, vous avez donné par Amour des autres, par Amour pour l'Afrique exploitée et martyrisée... Prenez soin de vous Dominique. Bises

danae 08/09/2013 12:52


Cher Dominique, ces mots me touchent et je comprends ton émotion car j'ai aussi vécu des adieux avec des mains qui s'agitent et qui vous font venir les larmes aux yeux au moment de l'éloignement.
Prends bien soin de toi. Bises

BOYER Christiane 08/09/2013 11:01


Magnifique Dominique, touchée en plein coeur par ce témoignage, cela doit être difficile, je le comprends aisément. Tournez la page lorsque l'on a l'impression de ne pas avoir terminé le
chapitre, cela s'avère impossible. L'Afrique fait partie de ton être entier et cela est fabuleux. Tu m'as beaucoup émue, je crois que c'est la première fois que je laisse un commentaire. Tu sais
que tu es dans mes prières et dans mon coeur. Prends soin de TOI. Que DIEU te  garde et je t'envoie de tendres pensées d'AMOUR inconditionnel. Khrystalle