Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 10:59

 

Nous ne nous rendons pas toujours compte nous autres habitants des pays du nord à quel point l’eau peut être précieuse et rare. Il faut quelques jours de canicule et le désarroi des agriculteurs pour nous alerter mais notre énervement est en général de courte durée…

L’accès à l’eau potable reste un problème crucial en Afrique essentiellement dans les grandes métropoles avec les conséquences que l’on imagine sur la santé et la salubrité publique.

Voici un article sur le sujet, lu dans :

header-newsletter

http://www.afriqueavenir.org/

 

 


Publié le 1 juillet 2011

L'accès à l'eau potable, un défi majeur pour

les mégapoles africaines.

Les problèmes liés à l'approvisionnement en eau connaissent une aggravation proportionnelle au rythme où croissent les villes africaines. Selon une enquête effectuée en 1990, dans 29 pays d’Afrique subsaharienne, huit d’entre eux souffraient d’une insuffisance ou d’un manque d’eau. En 2025, ce nombre pourrait passer à 20 sur 29 si rien n’est entrepris.

Alors que le taux de la population sans accès à l'eau potable en Afrique atteint 42%, une meilleure gestion de cette précieuse ressource pourrait aider à améliorer la situation sur le continent. Et les solutions existent.

 L’Afrique veut mieux gérer ses ressources en eau

Ainsi une ville comme Kinshasa, souffre d'un déficit généralisé d'eau potable. Pour les 8 millions d'habitants  de la mégalopole, l'accessibilité à l'eau potable est l'une des préoccupations majeures face au flux continu de nouveaux habitants.

L'usine de N'Djili, plus grande pourvoyeuse d'eau de la ville de Kinshasa, fournit près de 65% de l'eau potable consommée dans la capitale de la République démocratique du Congo, ce qui est loin d'être suffisant.

Le gouvernement congolais a donc fait de la gestion de l’eau une de ses priorités, comptant parmi les cinq grands chantiers de la République. Ainsi, le Programme Multisectoriel d'Urgence de Réhabilitation et de Reconstruction a permis de réhabiliter les infrastructures de la Regideso, la compagnie qui dessert la ville en eau. La Regideso a ainsi pu doubler sa capacité de distribution de l'eau potable. Un résultat encourageant qui pourrait conduire à une extension du projet.

Une volontée politique affirmée est primordiale

Ici comme dans le reste de l’Afrique, une politique concertée peut changer la donne. L’élément moteur qui peut mener vers une mise en oeuvre effective, passe par une forte volonté politique au niveau des institutions nationales et locales.

Il est en outre essentiel de proposer une politique d'éducation des différents types de public de la population pour responsabiliser les individus et favoriser les modifications des modes de vie. Les pouvoirs publics doivent donc parvenir à définir une politique nationale assortie des outils nécessaires en s'appuyant sur une concertation sociale.

Ainsi la réforme institutionnelle du secteur de l’eau au Sénégal s’est accompagnée d’une politique visant d’une part, à accroître la capacité de production d’eau potable de la ville de Dakar et d’autre part, à mettre en place des outils tarifaires pour améliorer la gestion de la demande.

Vers une gestion concertée

Enfin les ressources ne manquent pas. L'Afrique possède plusieurs fleuves internationaux. Le continent connaît certes une variation extrême en matière de pluviométrie, ce qui présente de réels défis pour la gestion des ressources en eau. Mais les occasions de gains mutuels à travers la gestion concertée des ressources en eau sont bien réelles.

La gestion concertée et la mise en valeur des fleuves internationaux d'Afrique offrent des perspectives très encourageantes pour une durabilité et une productivité plus accrues des ressources en eau du continent, qui deviennent de plus en plus rares, ainsi que pour son environnement précaire.

En outre, les bénéfices potentiels de la gestion concertée des ressources en eau peuvent servir de catalyseur pour l’élargissement de la coopération régionale, l'intégration et le développement économiques, voire pour la prévention des conflits.

s-pia.jpgdistribution d'eau au bord du lac Kivu - Goma - République Démocratique du Congo.

 1er trimestre 2008

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires

Dominique BAUMONT 07/07/2011 11:43



Il n'y a rien d'avilissant Severin de constater que l'Afrique a des problèmes d'approvisionnement en eau potable. Vous savez mieux que moi la terrible sécheresse qui sévit en Somalie (et
ailleurs). Ceci dit je vous remercie de vous être exprimé, c'est ainsi que nous avancerons. Amitiés et bonne journée. Dominique



severin 07/07/2011 11:07


je m'inscris en faux car ne pas avoir les usines de traitement des eaux ne veut en rien dire que nous les africains avont un probleme d'eaux soit il potable ou non. essayons de voir l'afrique sous
un prisme autre que les prismes disponible ki sont volontairement deformes et avilissant...regards


Dominique BAUMONT 04/07/2011 17:11



Merci pour le lien grain, je vais lire cela. Amitiés et bonne soirée. Dominique



grain 04/07/2011 16:49



L'eau est un vrai problème de vie...Merci de nous le rappeler


http://graindecel.canalblog.com/archives/2007/11/18/6933691.html#comments



Dominique BAUMONT 04/07/2011 15:14



Merci Sara. Bisous et bon début de semaien à toi également. Dominique