Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 11:19

 

LA JOURNEE INTERNATIONALE DES VOLONTAIRES (JIV)

 unvlogo_fr.gifLe 5 décembre 2009 fut la 24 ème édition de la JIV (L’Assemblée générale des Nations Unies a établi la JIV en adoptant la Résolution 40/212 du 17 décembre 1985. Depuis lors, des gouvernements, des agences du système de l'ONU et des organisations civiles se sont joint aux volontaires du monde entier pour célébrer la journée du 5 décembre) et pour le Sénégal la seconde fois qu’il la fêtait.

 


Décentralisée à Joal-Fadiouth sur les terres de Léopod Sedar Senghor où tous les Volontaires présents dans ce pays étaient invités la journée a vu la présence de Marcia Bernica ambassadrice des Etats-Unis, les représentants des ambassadeurs du Japon et de la Corée et de Jean-Luc Le Bras représentant Jean-Christophe Ruffin ambassadeur de France, les quatre pays ayant des Volontaires au pays de la teranga. La journée était présidée par Alioune Sow ministre de la décentralisation et des collectivités locales.               

Au delà des hommages appuyés rendus à notre travail, le dénominateur commun des interventions des ambassadeurs fut leur engagement a augmenter le nombre des Volontaires sur le terrain et ceci dans tous les pays du monde. Pour nous français cela n’a pas été une surprise car nous savions déjà que le gouvernement à l’initiative de Alain Joyandet secrétaire d’état à la coopération voulait tripler ce chiffre, en passant de 5000 à 15000 Volontaires à l’horizon 2012. Il a été créé à cet effet une nouvelle instance « France Volontaires » lancée par François Fillon le 1er octobre 2009.

Pour mettre en place cette plate-forme le gouvernement s’est appuyé sur un triptyque composé des trois plus importantes ONG d’envoi de Volontaires : l’AFVP (Association Française des Volontaires pour le Progrès), PlaNet Finance, spécialisée dans le micro crédit et la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC). L’objectif étant de « promouvoir, valoriser, développer en quantité et qualité les différentes formes de volontariat ».

Si l’on peut louer dans son ensemble une telle initiative il n’en reste pas moins que plusieurs interrogations demeurent relevant du non-dit, une en particulier que je partage avec beaucoup d’autres et qui n’est pas une petite interrogation : le gouvernement veut-il faire de cette plate-forme le bras armé du développement, et à moindre coût ?

Si cela devait être le cas –mais seul l’avenir nous le dira- il risque d’y avoir des grincements de dents parmi nous car nous sommes dans une problématique nettement différente de celle du développement pur et dur : la dimension interculturelle de notre présence joue un rôle primordial et tient une place considérable non seulement dans notre engagement, mais dans la réussite de toute politique de développement à long terme.

Cette dimension ne s’acquiert qu’avec la connaissance la plus juste, la plus sensible et la plus fine possible de nos pays de mission, de sa culture et de ses comportements, donc avec du temps. Nous sommes formés à cela et pour cela.

Amis Volontaires Internationaux restons donc vigilants.

 


 leopold_sedar_senghor.jpgLéopold Sédar Senghor dans son introduction à « LIBERTE 3 – Négritude et civilisation de l’Universel. »

Il y a heureusement, de par le monde, notamment en France malgré la tradition assimilationniste, des hommes soucieux aussi bien de la vérité que de « l’éminente dignité des pauvres ». Car ce sont des Français du Sénégal, des spécialistes travaillant sur le terrain, qui ont répondu en dénonçant la fausse science des Parisiens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires