Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 13:17

Copie de pour OIFIl est difficile alors que s'ouvre à Dakar le XVème sommet de la Francophonie de ne pas évoquer Léopold Sedar Senghor, le très grand poète qui a su conjuguer avec beaucoup d' intelligence et de sensibilité ses racines sénégalaises et sa formation littéraire française. Sans jamais rien renier de ses origines sérères – bien au contraire – il a su trouver pour nous les français d'origine les mots, les rythmes, j'allais dire la musique, qui trouvent en nous les échos les plus émouvants, les plus sensibles.


Il est sans aucun doute un des plus grand poète que notre langue ait engendré.


SPLEEN

Je veux assoupir ton cafard, mon amour,

Et l'endormir,

Te murmurer ce vieil air de blues

Pour l'endormir.

 

C'est un blues mélancolique,

Un blues nostalgique,

Un blues indolent

Et lent

 

Ce sont les regards des vierges couleur d'ailleurs,

L'indolence dolente des crépuscules.

C'est la savane pleurant au clair de lune,

Je dis le long solo d'une longue mélopée.

 

C'est un blues mélancolique,

Un blues nostalgique,

Un blues indolent

Et lent.


bougainvillier.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT
commenter cet article

commentaires

eva 30/11/2014 18:18


Je n'étais pas vraiment dans ses bras, mais il était dans ma tête.... et c'est presque aussi bon ! Bises Dominique 

eva 30/11/2014 08:13


Que vois-je Dominique ? Aucun com !!!!! Oh les ingrats ! Oh les bandits ! Moi, je le prends ce poème plein de douceur et de mélancolie... Moi je le prends, et Léopold avec ! Ils me chanteront
tous deux un blues nostalgique, indolent et lent... et c'est Léopold qui me prend dans ses bras ce dimanche, pour me murmurer doucement la savane pleurant au clair de lune... Merci Dominique pour
tout ça....

Dominique BAUMONT 30/11/2014 12:39



Votre lyrisme fait plaisir à lire chère Eva. J'espère que vous passerez un bon dimanche avec Léopold (dans ses bras cela devrait bien se passer !). Et oui, je reviens souvent à ce cher poète,
surtout sous les cieux désespérants de l'Île de France.


Je vous embrasse et à bientôt.