Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 09:04

 

A l'entrée de ce week-end, un petit air de nostalgie me donne l'envie de republier ce texte écrit quand j'étais au Sénégal en voyage en Casamance. (Août 2010)


 

dbC’est un concours de circonstance qui a fait que mes déplacements à l’intérieur du Sénégal l’ont été la plupart du temps seul. Expérience autre que celle de voyager avec plusieurs coopérants, aventure différente qui présentent l’une et l’autre des attraits.

Arrêtons-nous aujourd’hui sur ceux en solitaire.

Indicible parfum d’aventure et d’espace, de liberté première le voyage en solitaire permet le temps de la rencontre et le temps du regard, celui de la patience et du temps que l’on perd en allant au devant de cette rencontre sans connaître le lieu ni l’heure de celle-ci.

Chemin initiatique non tracé, ou plus exactement tracé par l’humeur du moment à la découverte de l’inconnu, cet inconnu si inquiétant et si attirant aux reflets changeants et capricieux. Tour à tour exigeant et rebelle ou s’abandonnant comme une femme facile, l’Inconnu avec un grand I ne se laisse pas approcher aisément, ne se laisse jamais apprivoiser, tout juste par moment autorise-t-il une escapade dans ses méandres d’ombre et de lumière à condition de le vouloir sûrement. Sa recherche n’est pas si aisée que cela car ses adversaires - et ils sont nombreux - la peur, la fatigue réelle ou imaginaire, la certitude du danger réel ou imaginaire, une vague mollesse aussi, physique et mentale, le fait toujours s’éloigner vers des contrées qui nous semble au premier abord inaccessibles. Ces contrées là ne sont pas inaccessibles, elles sont à notre portée si on veut bien jeter aux orties nos craintes paresseuses et confortables, pratiques comme des alibis.

Le voyage en solitaire n’autorise pas l’indifférence à la différence qu’il s’agisse des paysages traversés, des populations rencontrées, des mythes et symboles de celles-ci, des cultures. Il oblige à l’attention, à la modestie au recul. Il est une quête vers une sorte de vérité, il est une approche de la vérité.

De l’île de Gorée à Saint-Louis du Sénégal et la Casamance en passant par le car de nuit qui me ramène de Tambacounda, j’ai traversé seul ces vastes territoires inconnus et par là même, ceux inexplorés de mon âme.

Le voyage en solitaire est source de joies intenses nées de petites et grandes choses, du discours cahotant d’un chauffeur de taxi, du sourire des enfants d’un quartier pauvre de Ziguinchor, de celui d'une vieille veuve édentée au regard de brousse vers le Fouta Djalon, des étendues infinies de l’Afrique berceau du monde dont je suis un citoyen.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires

Dominique BAUMONT 20/06/2011 10:03



Je garde de ces voyages en solitaire chère Caroline un souvenir un peu magique. J'étais incroyablement libre... Bon début de semaine à vous. Bises. Dominique



C.Kiminou 20/06/2011 09:26



C'est agréable de retrouver certaines de vos chroniques Dominique. On ressent bien votre nostalgie.


CaroLINE



Dominique BAUMONT 18/06/2011 15:09



Merci de ta visite grain et de ton appréciation. Amitiés et bon WE. A bientôt. Dominique



grain 18/06/2011 13:21



Ta page sur la découverte en solitaire est très touchante et tu décris bien les sentiments tour à tour de crainte puis d'audace souvent récompensée par de magnifiques rencontres...A bientôt GRAIN



Dominique BAUMONT 18/06/2011 06:24



C'est exactement cela Eva. Merci de votre visite. Bises et bonne journée. Dominique