Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Baumont

  • : Le blog de Dominique BAUMONT
  • Le blog de Dominique BAUMONT
  • : UN ESPACE D'AFRIQUE ET D'HUMANITE, D'EXPERIENCES VECUES, UN ESPACE DE PARTAGE ET D'ECHANGE.
  • Contact

L' Auteur

  • Dominique BAUMONT
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique.

VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE.

2005–2007 en CENTRAFRIQUE.

2008–2010 au SENEGAL.

2012-2014 en 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
  • Quelques chroniques et quelques photos de quelques missions en Afrique. VOLONTAIRE DE SOLIDARITE INTERNATIONALE. 2005–2007 en CENTRAFRIQUE. 2008–2010 au SENEGAL. 2012-2014 en REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

Copyright

Recherche

Un voyage se fait toujours trois fois...

Une première en rêve, en imagination,

au ras des cartes.

Une deuxième le long des routes,

dans des bus rapiécés,

dans des gares en attente

d’hypothétiques trains,

dans des hôtels douteux ou des jardins radieux.

Enfin une troisième et interminable en souvenir,

dans la présence d’instants

qui vous constituent désormais

et que rien n’y personne ne peut effacer.

Elisabeth FOCH - Journaliste française - Prix Nadal 1990 

matin à Kikwit 2

 Matin à Kikwit. Bandundu. RDC

 

Archives

Une incitation au voyage. En chanson

La promesse d'une expérience de

Volontariat Solidaire réussie.

 

Musique de Zaz "On ira"

Vidéo de Ion Eminescu

Chargé de communication à la DCC

L'IVRE D'AFRIQUE

Copie (3) de la place du souvenir 1

voyager c'est...

...aller à la rencontre de la poussière savoureuse

des hommes.

Georges Scheade - Poète libanais

bonnes-Ouaka.jpg

db.jpg

au revoir les amis

Copie de entre-Kemb--et-Bangassou

calvaire 1

Kimbala 16

scène de rue

Catégories

EN PAYS PYGMEE - CENTRAFRIQUE

NGOUMA

famille-pygm-e

pygmées à Manasao

A MEDITER

enfant et vautour

Il y a pire que

le bruit des bottes, 

il y a le silence des pantoufles.

Max Frisch 

SENEGAL - 2010

regard du Sénégal 1-copie-1

enfants pointe sarène

regard du Sénégal-copie-1

regard du Sénégal 2

22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 07:45
3.jpg 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 SOUFFLES  
Écoute plus souvent
 Les Choses que les Êtres
 La Voix du Feu s’entend,
 Entends la Voix de l’Eau.
 Écoute dans le Vent
 Le Buisson en sanglots :
 C’est le Souffle des ancêtres.
 
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
 Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire
 Et dans l’ombre qui s’épaissit.
 Les Morts ne sont pas sous la Terre :
 Ils sont dans l’Arbre qui frémit,
 Ils sont dans le Bois qui gémit,
 Ils sont dans l’Eau qui coule,
 Ils sont dans l’Eau qui dort,
 Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :
 Les Morts ne sont pas morts.
 
Écoute plus souvent
 Les Choses que les Êtres
 La Voix du Feu s’entend,
 Entends la Voix de l’Eau.
 Écoute dans le Vent
 Le Buisson en sanglots :
 C’est le Souffle des Ancêtres morts,
 Qui ne sont pas partis
 Qui ne sont pas sous la Terre
 Qui ne sont pas morts.
 
Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
 Ils sont dans le Sein de la Femme,
 Ils sont dans l’Enfant qui vagit
 Et dans le Tison qui s’enflamme.
 Les Morts ne sont pas sous la Terre :
 Ils sont dans le Feu qui s’éteint,
 Ils sont dans les Herbes qui pleurent,
 Ils sont dans le Rocher qui geint,
 Ils sont dans la Forêt, ils sont dans la Demeure,
 Les Morts ne sont pas morts.
 
Écoute plus souvent
 Les Choses que les Êtres
 La Voix du Feu s’entend,
 Entends la Voix de l’Eau.
 Écoute dans le Vent
 Le Buisson en sanglots,
 C’est le Souffle des Ancêtres.
 
Il redit chaque jour le Pacte,
 Le grand Pacte qui lie,
 Qui lie à la Loi notre Sort,
 Aux Actes des Souffles plus forts
 Le Sort de nos Morts qui ne sont pas morts,
 Le lourd Pacte qui nous lie à la Vie.
 La lourde Loi qui nous lie aux Actes
 Des Souffles qui se meurent
 Dans le lit et sur les rives du Fleuve,
 Des Souffles qui se meuvent
 Dans le Rocher qui geint et dans l’Herbe qui pleure.
 
Des Souffles qui demeurent
 Dans l’Ombre qui s’éclaire et s’épaissit,
 Dans l’Arbre qui frémit, dans le Bois qui gémit
 Et dans l’Eau qui coule et dans l’Eau qui dort,
 Des Souffles plus forts qui ont pris
 Le Souffle des Morts qui ne sont pas morts,
 Des Morts qui ne sont pas partis,
 Des Morts qui ne sont plus sous la Terre.
 
Écoute plus souvent
 Les Choses que les Êtres
 La Voix du Feu s’entend,
 Entends la Voix de l’Eau. 06-12Bouar Rochers2
 Écoute dans le Vent
 Le Buisson en sanglots,
 C’est le Souffle des Ancêtres.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Copie de 06-03CoucherCDF3 - Copie 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
dioples photos sont de Centrafrique

"Diop, Birago (1906-1989), écrivain sénégalais d'expression française, qui rendit hommage à la tradition orale de son pays en publiant des contes, notamment ses Contes d'Amadou Koumba.liv2c

 

Né près de Dakar, il reçut une formation coranique et suivit simultanément les cours de l'école française. Pendant ses études de médecine vétérinaire à Toulouse, il resta à l'écoute des travaux des africanistes, et s'associa à la fin des années 1930 au mouvement de la Négritude qui comptait alors Senghor, Césaire. C'est à Paris qu'il composa en 1942 les Contes d'Amadou Koumba (publiés en 1947), marquant dès ce premier livre sa prédilection pour la tradition orale des griots, ces conteurs populaires dont il ne cessa jamais d'écouter la voix. Respectueux de l'oralité, il affina un talent original d'écrivain dans les Nouveaux Contes d'Amadou Koumba (1958) et Contes et Lavanes (1963); son recueil de poèmes Leurres et Lueurs (1960) est profondément imprégné de culture française alliée aux sources d'une inspiration purement africaine.

Sa carrière diplomatique, après l'indépendance de son pays, et son retour à son premier métier de vétérinaire à Dakar n'entravèrent pas son exploration de la littérature traditionnelle africaine, mais il déclara avoir « cassé sa plume ». Il publia néanmoins la « Plume raboutée » et quatre autres volumes de mémoires de 1978 à 1989."      

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique BAUMONT - dans VOYAGE
commenter cet article

commentaires

Dominique BAUMONT 23/05/2013 14:15


Merci Xav. A bientôt.

Xav 22/05/2013 21:27

Joli !

eva 22/05/2013 18:34


oui, Dominique, c'est très beau. Merci beaucoup. On n'écoute plus rien à présent : les Européens ont peur du silence, et des voix du silence. Il faudra réapprendre... si on trouve le temps, et si
l'on n'est pas devenu sourd à force de subir la cacophonie... Bises

Dominique BAUMONT 22/05/2013 18:48



Je me doutais bien Maîa qu'à l'écoute des choses vous seriez sensible. C'est sans doute une des leçons de l'Afrique. Continent qui reste pour moi extrémement mystérieux malgré quelques années
passées en son sein. Merci d'avoir réagit. Je vous embrasset et bonne soirée.